• l'actu

     Quartier de campagne

    Ils sont les petites mains de la paix sociale : ils vont chercher les enfants à l'école, leur font faire leurs devoirs; ils retissent le lien entre les grands frères en stage et la société; ils accueillent de plus vieux simplement pour parler ou pour les aider. En pleine campagne électorale nous avons tendu notre micro à des animateurs d'un quartier 'sensible' de Perpignan, le quartier Saint-Matthieu. Nous attendions leurs espoirs, leurs attentes, leurs colères.

       Et là nous avons ressenti la stupéfaction coupable de l'adulte qui a raté quelque chose : un gouffre énorme sépare ces jeunes de la politique. Cette élection, ils savent qu'elle existe mais  si lointaine. Les programmes ? ... de toute façon rien ne changera. Les discours ?... Pure démagogie. Seule certitude, il faut aller voter. Mais ils ont le sentiment de compter pour du beurre, pour du blanc.

       La jeunesse, le nouveau territoire perdu de la République ? Seulement 53% des jeunes disent vouloir voter le 22 avril.


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :